L'Islam d'Espagne au XVIe siècle. Résistances identitaires des morisques

L'Islam d'Espagne au XVIe siècle. Résistances identitaires des morisques
Bernard Vincent

Entre 1609 et 1614, près de 300 000 sujets du roi d’Espagne ont été expulsés de la péninsule ibérique. Ils étaient les descendants des musulmans contraints un siècle plus tôt à se convertir au christianisme pour échapper déjà à un exil forcé. Pendant presque cent ans ces nouveaux-chrétiens, appelés le plus souvent morisques, soucieux de demeurer sur leur terre et de conserver leur foi, même dans la clandestinité, ont été suspectés d’hérésie et d’intelligence avec les Ottomans ou les Barbaresques. Ils ont fait l’objet de politiques d’évangélisation, de discrimination et de répression qui ont provoqué des effets variés selon les lieux, les situations et les circonstances, de l’adhésion au christianisme à la rébellion ouverte.

Il s’agit ici d’analyser comment dans ce cadre les morisques ont répondu à l’arsenal des mesures les concernant et ainsi cerner les identités construites par une minorité soumise à une vaste entreprise d’assimilation.

Bernard Vincent est directeur d’études émérite de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales. Il a publié de nombreux travaux sur l’histoire du monde ibérique à l’époque moderne et sur celle des relations entre chrétienté et islam en milieu méditerranéen. Il a dirigé, avec Jocelyne Dakhlia, en 2011 l’ouvrage collectif Les musulmans dans l’histoire de l’Europe. Une intégration invisible, paru chez Albin Michel.